L’anesthésie locale tumescente lors de mastectomie chez le chat

L’anesthésie locale tumescente lors de mastectomie chez le chat

L’anesthésie locale tumescente, décrite en médecine et chez le chien, est une anesthésie locale produite par l’infiltration  sous-cutané d’un grand volume d’une solution réfrigérée : cette solution contient un anesthésique local et de l’adrénaline.

L’anesthésie locale tumescente permet de réduire les saignements durant la chirurgie grâce à la vasoconstriction induite par l’adrénaline. La compression hydrostatique due à la tumescence et la température froide de la solution permettent également d’accentuer la vasoconstriction. Ceci présente un avantage : les hémorragies diminuent l’oxygénation des tissus, altèrent la cicatrisation et provoquent une immunosuppression. De plus, l’absorption progressive de lidocaïne apporte une analgésie prolongée postopératoire. Cette absorption progressive combinée à la dilution du produit permet d’avoir une concentration plasmatique faible et réduit donc le risque de toxicité.  (Conroy et O’Rouke, 2013)

Une étude chez le chat a été réalisée pour voir si les mêmes bénéfices peuvent être observés dans cette espèce.

Vu dans la presse :

Moreira CMR et al. Evaluation of tumescent local anesthesia in cats undergoing unilateral mastectomy. Veterinary Anaesthesia and Analgesia 2021;48(1):134-141.

Douze chattes ont reçu 4 mg/kg de péthidine en prémédication. L’anesthésie a été induite au propofol (5mg/kg) et maintenue avec de l’isoflurane. L’anesthésie locale tumescente consistait en un mélange de 5 ml d’épinephrine, 40 ml de lidocaïne à 2% et 210 mL de solution Ringer lactate. L’infiltration a été réalisée 15 min après l’induction de l’anesthésie. Pour cela, deux incisions ont été réalisées. La première incision était crânialement à la mamelle thoracique et la deuxième caudalement à la mamelle inguinal. Puis une canule de Klein (2.0 mm, 21cm ) a été insérée et avancée sous la peau. Le mélange réfrigéré a été progressivement injecté de sorte à diffuser au niveau du site chirurgical. Au total 15 mL/Kg ont été injectés. Le chirurgien débutait la mastectomie unilatérale environ 16 min après l’infiltration. 

Les mesures de la concentration plasmatique en lidocaïne n’ont montré qu’aucune concentration toxique n’a été atteinte chez les chats. De plus, ils n’ont pas eu recours à une analgésie de secours durant l’opération. Enfin, la médiane de l’administration de l’analgésie de secours était de 5h post-opération. La durée d’action de la péthidine n’étant que de 30 à 60 minutes, on peut attribuer cet effet à l’anesthésie locale tumescente.

Ainsi cette technique montre aussi son efficacité chez le chat. L’anesthésie locale tumescente  pourrait être une alternative à l’utilisation de morphiniques en per-opératoire durant les mastectomies chez le chat. Il serait intéressant dans une future étude de voir si cette technique entraine une diminution de la consommation du gaz anesthésiant. 

D’autres articles ou évènement qui pourraient vous intéresser : 

https://bestin-vet.com/courses/anesthesie-volatile-machines-circuits-reglages-2/

Anesthésie volatile : machines, circuits, réglages 20 janv 2022

https://bestin-vet.com/courses/lechographie-en-situations-durgence-fast-mai-2022/

L’échographie en situations d’urgence (FAST) 5 Mai 2022

 

 

 

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité