Le monitoring multiparamétrique

Le monitoring multiparamétrique

Si la surveillance clinique est fondamentale en anesthésie, l’intérêt du monitoring multiparamétrique est incontestable. Ces appareils permettent d’évaluer la stabilité cardio-respiratoire du patient en temps réel et peuvent également rendre compte de l’évolution dans le temps de cette stabilité. Les signaux enregistrés peuvent être d’excellente qualité, même chez les petits animaux.

Dans cette vidéo, un chat vient d’être opéré d’une exérèse tête-col fémoral. A la fin de l’intervention, après environ 1 heure d’anesthésie, la qualité des signaux est excellente (en particulier l’ECG et l’oxymétrie, qui ont la réputation d’être difficile à obtenir). Les tendances sur la dernière demi-heure montrent une légère diminution des pressions artérielles tout à fait acceptable. La capnographie a également légèrement diminuée, ce qui peut être en rapport avec la légère diminution des pressions artérielles.

En tous les cas, il n’y a pas d’hypotension, d’hypoventilation ou d’hypothermie. Ce chat a eu également une péridurale de bupivacaine/morphine, optimisant ainsi l’analgésie..

L’objectif est atteint !

 

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.